Le théâtre des roches

C’est en ce lieu, jadis carrière de pierres, que l’abbé Jovignot, curé d’Alise de 1939 à 1984, proposa à la municipalité de créer un théâtre de verdure pour y assurer les représentations du Martyre de sainte Reine, dans une forme « rénovée » qui verrait notamment un partage des rôles entre hommes et femmes, ces dernières assumant jusqu’alors la totalité de la distribution.

Dans un esprit quelque peu « revanchard »(les autorités d’occupation avaient interdit la diffusion de la pièce jugée « subversive »), non dénué d’un certain « humour », le curé enrôla les prisonniers de guerre allemands disponibles (parmi lesquels un architecte) pour aménager le site avec le concours d’artisans locaux et de fouilleurs. Ainsi le Théâtre des Roches en vint-il, en 1946, à se substituer à l’ancienne salle couverte située en plein cœur du village et encore visible à proximité de la chapelle sainte Reine.

Le Mystère, intégralement réalisé et joué par des habitants de la commune et quelques amis du voisinage, tous amateurs, donne lieu à 2 représentations annuelles (depuis 2009 lors du dernier week-end d’août) : la nocturne du samedi soir est précédée d’une prière en la chapelle sainte Reine, elle-même suivie d’une impressionnante procession dans les rues montant au Théâtre ; celle du dimanche s’ouvre sur un cortège historique  restituant la vie et le martyre de la jeune bergère, lui-même suivi d’une messe au Théâtre de verdure en présence de la châsse enfermant les reliques de la sainte, transférées pour l’occasion de Flavigny-sur-Ozerain (où elles sont conservées depuis 866) à Alise. En ce dimanche la représentation théâtrale a lieu en début d’après-midi.

Le Mystère, dans sa forme théâtralisée, a connu maintes versions depuis le 17ème siècle. Celle aujourd’hui diffusée, écrite en 1877 par un moine de l’abbaye de Flavigny dans un style où se côtoient Corneille et Racine, dégage une saveur toute particulière que rehaussent l’enthousiasme des acteurs et des choristes (qui donnent à voir LEUR histoire) et la beauté du site illuminé.

Signalons aussi que le Théâtre des Roches est, depuis l’an 2000, le lieu d’accueil des « Nuits Péplum » lesquelles, courant juillet, rassemblent trois jours durant, dans une ambiance particulièrement festive et conviviale, des vedettes et des espoirs des chansons et musiques actuelles.

C’est très largement grâce à l’investissement personnel d’une large partie de la population tant dans le Mystère de sainte Reine que dans les Nuits Péplum, que ces deux manifestations alisiennes doivent leur permanence et la qualité de leur accueil.