Les croix et calvaires alisiens

Le territoire communal compte 14 croix ou calvaires érigés entre la deuxième moitié du 16ème siècle pour le plus ancien, et les dernières années du 19ème.

 Trois des croix se dressent auprès de la statue de sainte Reine, au bas du village,là même où la tradition veut que la jeune bergère fit la rencontre du préfet romain Olibrius.

 Les autres, isolées, sont dispersées et marquent tantôt les entrées du village (la croix Pirois, du 17ème siècle, est classée Monument Historique), tantôt un haut-lieu géographique du territoire communal (ainsi pour la croix Saint Roch, datée de 1636, implantée à la pointe ouest du Mont Auxois qui recevra, 230 ans plus tard, la statue de Vercingétorix).

 Les plus nombreuses jalonnent les itinéraires jadis empruntés par les pèlerins et les processions. On remarquera parmi celles-ci, la très belle croix donnée par Philibert Lapipe et son épouse Edmée Passe, qui se dresse aux abords de la ville gallo-romaine et de la basilique qui aurait abrité jusqu’en 866 la dépouille de la sainte ; cette croix, de 1891, est la dernière qui fut érigée sur la commune.

 Quant à la croix présente au cœur du cimetière, elle présente la particularité d’avoir pour socle deux blocs de colonne gallo-romaine. A son pied, trois sarcophages (dont un complet) déposés là à une date inconnue.

Le territoire communal compte 14 croix ou calvaires érigés entre la deuxième moitié du 16ème siècle pour le plus ancien, et les dernières années du 19ème.