Histoire du Bâtiment de la Mairie

Le bâtiment de la mairie anciennement Mairie-Ecole, réalisé en 1842, est plus intéressant par son histoire que par son architecture !

L’institution scolaire fait son apparition à Alise avec la Révolution, en un lieu non identifié à ce jour. Un instituteur sera en fonction en 1792 mais le poste, vacant une dizaine d’années plus tard, le restera jusque dans les années 1810 ; l’illettrisme regagnant du terrain, le conseil municipal déclare la situation « non tolérable ».

Il faudra néanmoins attendre les années 1830 pour que soit envisagée l’édification d’une « maison commune » (à la fois mairie et école). La collectivité locale ne disposant pas de réserves foncières autres que quelques chemins est conduite à engager des négociations avec l’Hôpital, propriétaire d’une large partie des sols de la commune, en vue d’un échange de parcelles.

Le conseil municipal du 30 septembre 1838 autorise donc le maire à échanger la concession de 25 ares (pris sur le Chemin des Bains) contre la propriété de 12 ares au lieu-dit « la vigne d’Ogny », l’usage à perpétuité du Grand chemin de l’Hospice et une somme de 1000 francs. Le Conseil d’administration de l’Hôpital ne manque pas de trouver ces prétentions « exorbitantes […] eu égard aux multiples bienfaits que [celui-ci] répand sur tous les habitants », mais ajoute aussitôt son acceptation car « cette solution doit tourner au profit de l’instruction des habitants ». La transaction sera officialisée par acte notarial le 5 mai 1840. Ainsi la construction de l’école primaire (prévue pour 80 garçons) et de son logement pour l’instituteur, pourra-t-elle commencer dès 1842.

Quant à l’éducation des filles, elle se résuma pendant longtemps à celle dispensée au sein de l’Hôpital par les sœurs de la Charité au profit de la dizaine d’ « orphelines » que celui-ci abritait. Enseignement rudimentaire dans lequel une large part était faite à l’apprentissage des travaux ménagers et agricoles.

Il semble qu’il ait fallu attendre 1865 pour qu’une école pour filles, ouverte à la population locale, soit créée (rue de l’Hôpital) dans un bâtiment légué à la commune par Mme Pernet. Restructuré quelques années plus tard (les effectifs augmentant, notamment l’hiver quand il fallait accueillir une soixantaine d’élèves), il restera en service jusqu’en 1928 lorsque la commune entreprit le regroupement des écoles à la « maison commune ». Celle-ci fut alors surélevée, intégrant désormais un logement pour institutrice.

En 1958 une classe enfantine ouvrira ses portes (pour 2 ans) dans un bâtiment de la rue du Rochon.

En 1981, premier coup de semonce : une classe doit fermer faute d’effectifs suffisants. Il est vrai que beaucoup de parents, les uns par commodité les autres par choix pédagogique, délaissent l’école d’Alise au profit de celles de Venarey-les Laumes. La fermeture totale de l’école interviendra en 2009.