Extraits des délibérations du Conseil Municipal en 1914

Maire : Docteur GUEDENEY Charles

Maire-adjoint : PLAIGE Charles

 

Le 18 janvier :

- Approbation des plans et devis concernant la construction de l’école des filles pour la somme de 13 244 Francs dont 5 562 à la charge de la commune.

Le 20 février :

- Acquisition d’un tambour avec baudrier et baguettes (utilisés par le garde-champêtre pour les annonces publiques).

- Appel aux bonnes volontés pour poursuivre l’aménagement du chemin de la Core ?

- Attribution de titre de secours de loyer pour M. Columeau Isidore (6 enfants âgés de moins de 13 ans) et pour M. Duboin Auguste (5 enfants de moins de 13 ans).

- Attribution de bons de pains pour M. Pernot Albert (4 enfants de moins de 13 ans) et pour M Maillard René (4 enfants de moins de 13 ans).

- Etablissement d’une liste de 47 personnes à secourir en cas de maladie : manouvrier, journalier, journalière, lingère, domestique, couturière, tailleur, couvreur et un « préparateur de mousse » (?)

Le 29 mars : 

- Achat de 2 000 kg de pommes de terre pour l’Hospice au prix de 110 Francs les 1000 kg.

- Acquisition de deux isoloirs à 15 Francs l’un (rendu obligatoire en 1913).

Le 13 mai : 

- Installation du téléphone à la gendarmerie, participation financière de la commune 33,33 Francs + 2 Francs de communication.

- Le Conseil décide de remplacer la totalité des journées de prestations (hommes, animaux et véhicules) par une taxe vicinale.

- Aménagement du service de Médecine au rez-de-chaussée de l’Hospice et d’un service des contagieux des deux sexes.

- Fermeture du bassin de la source de la Pointe (Perrières ?) afin d’éviter toutes les souillures ??? une borne fontaine. Aucune citerne n’est envisagée étant donné que cette source ne tarit jamais même en temps de sécheresse.

Le 15 août : 

- Suite à la mobilisation sous les drapeaux des militaires, les familles nécessiteuses peuvent, si elles le jugent à propos, présenter à la mairie leurs demandes d’allocations au titre du soutien de famille.

- Lettre de Monsieur le Président de la Commission de Ravitaillement concernant la fourniture de 25 quintaux d’avoine pour le 31 août.

- Etant donné que la plupart des enfants d’Alise est occupée aux travaux des champs, le conseil décide de ne pas ouvrir la classe de vacances ou de garderie demandée par l’Inspecteur d’Académie.

Le 6 décembre : 

- Considérant que le sieur Noirot Victor a été mobilisé dès le début de la guerre, que son moulin ne fonctionne plus depuis son départ, qu’il se trouve dans l’impossibilité absolue d’acquitter ses prestations soit en nature, soit en argent, décide de lui accorder remise entière de ses prestations.

 

Liste des soldats tués en 1914 

 

Camille POITOU, 24 ans, tué le 21 août

Gaston PLAIGE, 21 ans, tué le 8 septembre

Fernand DOMINO, 22 ans, tué le 10 septembre

 

Il est à noter que la nouvelle d'un décès arrive au village plusieurs semaines après qu'il ait eu lieu. Le maire est informé par les autorités militaires et chargé d'annoncer la terrible nouvelle aux familles. Ainsi, les visites du maire sont redoutées et son rôle particulièrement important et difficile.